LISTE DES PAGES DU BLOG

TRANSLATE - To Choose your language

HISTOIRE DES COMMERCES DE MILLY-LA-FORET

HISTOIRE DES COMMERCES DE MILLY-LA-FORET
Nous vous invitons à découvrir l'histoire de nos commerces

Archives du blog

dimanche 12 janvier 2014

Connaissez-vous les Parfums de François Coty ?



Idylle - Vertige - Complice - Muse - Paris - L'Aimant 
L'Or - Au Cœur des Calices - L'Effleurt

Il est des parfums aux noms évocateurs qui annoncent la profondeur, la persistance et la résonance de leur singularité...          

Il était une fois...l'histoire de leurs fragrances, qui comme les plus jolis contes de faits, prennent  leurs sources dans un château, de précieux effluves heureusement hanté ...! 

Il y a juste un siècle un homme hors du commun, François Coty découvrit comme l'habile parfumeur qu'il était, sa plus belle IDYLLE, sa note de cœur, sur les hauteurs non sans VERTIGE, de la cité de Montbazon en Touraine, Réveillant sans nul doute la Loire qui s'était endormie, surement épuisée d'avoir tant de joyaux engendrés.


Tel un conquérant, il rasa la bâtisse première, pour y faire construire le plus joli des castels, installant sa COMPLICE de la meilleure façon son épouse, son égérie, sa princesse, et non sans Gêne d'où il descendait, quelques autres MUSE, sujets sur lesquelles nous aurions bien aimé nous attarder...


Alors tel un roi dispendieux, le bon François pour réussir, son édifice, sa note de tête, son plus beau PARIS, se mit à dépenser sans compter, l'amant donnant  la vie à L'AIMANT attiré par sa conquête ultime, divine résidence, dont il ne pouvait se passer.


Un siècle plus tard, quelques tristes sires, qui savent si peu briller surtout par leur absence, s'interrogent sur l'empire de ce corse, sur la fortune, et sans nul doute son secret.
Le voici du flacon, fragrance dévoilée : " l'argent n'a pas d'odeur, mais la richesse est le fruit de la félicité".
Ce n'est pas la richesse qui mène à la passion, mais c'est la passion qui est la maîtresse des âmes bien nez et les enrichit avant même de les combler.
Telle une fée, elle leur accorde un pouvoir éphémère de récolter poétiquement quelques gouttes bien plus brillantes que L'OR, celui de l'éternel bonheur, tel un présent du soleil à la terre qu'il courtise. Car là est le vrai secret oublié celui de l'origine du monde, en cela divin... 


Car le plus épris des courtisans, depuis l'aube des temps, le soleil fait de tous jours à la terre la plus jolie des cours, mais aussi le jardin.
Lui offrant un bouquet baigné de douce rosée, mais surtout quelques gouttes d'amour qu'il glisse AU CŒUR DES CALICES.


Alors il l'aime de tous ces rayons, de toutes ses caresses, de toute sa vigueur...
Et prolongeant la magie de la vie, enlevant ce voile de leur virginité, l'air embaume des délices partagés tandis qu’épanouies s'ouvre gracieusement  'L'EFFLEURT'


André Cognat

Aucun commentaire:

Publier un commentaire